Shopping Cart

KANAKO FUNAHASHI - Une cliente qui nous inspire

Posted by Ariane Brunet-Juteau on

 

Portrait

Âge: 32 ans

Origine: Nagoya, Japon
Profession: Organisatrice de foire internationale
À Montréal pour: Un voyage vacances-travail de un an
Passion: la danse plus particulièrement le Waack
Jeans préférés à vie: une paire de Diesel qu'elle a depuis 10 ans


C'est lors du dernier Puces Pop que j'ai rencontré Kanako. Emballé par mes fameuses mitaines et chaude à l'idée d'arrêté d'avoir froid aux mains, elle s'est gâtée d'une paire. Avec tout son charme asiatique, elle m'a demandé de prendre une photo avec elle et son nouvel achat. C'est ainsi que trois petits clics plus loin, on était amie Facebook. Quelques semaines plus tard, j’aperçois une fille dans l'autobus avec mes mitaines, ce qui soit dit en passant est vraiment satisfaisant quand on est designer. Je la regarde et poof, je me rencontre que c'est Kanako. Faque on jase, on jase et elle me dit qu'elle danse le Waack, un style de danse qui m'était tout à fait inconnu.

Elle m’apprend que le Waacking est une danse qui a pris naissance au début des années 70 dans les clubs gais de Los Angeles. À l'origine, l'idée était de caricaturer certains personnages de film d’Hollywood et d'art martiaux en posant de façon exagérée ou en faisant du lipsing. Le waack est une forme d'expression très personnelle et guidée par l’authenticité de chacun des danseurs. Le nom a une histoire particulièrement intéressante et je ne saurais pas mieux l'expliquer que Kumari Suraj. Je vous invite donc à visionner son très intéressant vidéo YouTube qui retrace en image l'histoire de cette danse depuis les années 70.

Je demande donc à Kanako à quoi ressemble la culture Waack de Montréal. Elle a pu observer depuis son arrivée que le Waack est encore méconnu ici. Elle m'explique qu'il y a un duo appelé Forêt Noire qui travaille très fort pour promouvoir cette danse. L'une des duettes, Axelle Ebony Munezero a d'ailleurs fondé le 100lux en 2012, un OBNL qui vise à soutenir et promouvoir les artistes de danse urbaine de Montréal. Le 100lux vient d'ailleurs tout juste d'inaugurer un studio rue Amherst. L'organisme produit également le festival 100lux qui aura lieu cette année du 13 au 19 février 2017.

Kanako est impressionnée de la qualité des artistes et artisans de Montréal et que pour elle la créativité montréalaise est une agréable découverte qu'elle aimerait éventuellement promouvoir lors de son retour au Japon. C’est donc à suivre. Pour l'instant, c’est avec nos mitaines Kinsu aux mains que nous nous sommes donnés rendez-vous la semaine dernière au parc Lafontaine pour une séance de Waack improvisée. Voici le résultat.

 

 

   

 

SaveSave

Older Post Newer Post